Où pousse l'harpagophytum ?
31.07.18

Où pousse l'harpagophytum ?

Harpagophytum

Vous voulez connaitre ou l'harpagophytum peut se cultiver?? L'harpagophytum ou la griffe du diable est une plante médicinale ayant des propriétés anti-inflammatoires dont l'efficacité est reconnue dans le traitement des problèmes rhumatismaux tels que l'arthrose, la tendinite et les maux de dos.

L'harpagophytum pousse exclusivement dans les régions désertiques d'Afrique australe, principalement dans les régions chaudes et sèches et doit être importé en Europe. L'harpagophytum est une plante sauvage difficile à cultiver et pousse notamment dans les pays ci-après.

En Afrique du Sud

L'harpagophytum est très répandu dans le veldt du Transvaal, dans la savane et dans les zones désertiques.

  • Il pousse sur les sols riches en oxyde de fer et de faible pluviosité entre 100 et 200 mm par an. L'harpagophytum est sensible à l'herbe dominante et pousse généralement sur les pistes et les zones piétinées de surpâturage partiel.
  • L'harpagophytum est également présent dans le nord de la province du Cap et dans la pointe nord est du Transvaal.
  • Il pousse également dans de grandes zones de sandveld. Des projets d'expérience de culture de l'harpagophytum existent également en Afrique du Sud.

Au Botswana

  • L'harpagophytum pousse au nord, au sud-ouest et au sud-est du Botswana dans la savane de brousse et dans le sable profond.
  • L'harpagophytum pousse à l'état sauvage dans le désert du Kalahari, mais il existe également le projet «?Harpago Avontuur?» un projet de culture contrôlée et durable de l'harpagophytum au domaine Farm Avontuur dans le désert du Kalahari à cent kilomètres au sud du Botswana afin de préserver son peuplement.

En Namibie

La Namibie est le principal exportateur d'harpagophytum jusqu'à 90 % de l'exportation, car l'harpagophytum qui y est cultivé est le genre procumbens, celui qui possède le plus de qualité thérapeutique.

  • L'harpagophytum pousse dans les régions sauvages et arides de la Namibie, mais également à l'est du pays, dans les régions autour de la ville de Gobasis. La culture de la griffe du diable est très répandue notamment dans les steppes de la Namibie sur des sols glaiseux, sableux et défrichés de toute végétation.
  • Il existe des fermes d'élevage où l'herpagophytum est cultivé à très grande échelle, mais en préservant les modes de culture et de cueillette ancestrales qui assurent la qualité de l'harpagophytum.
  • Une zone sanctuaire a également été créée par les pouvoirs publics et confiée aux populations locales qui sont chargées de respecter des techniques de cueillette raisonnée et durable afin de préserver l'herpagophytum.

À Madagascar

L'harpagophytum peut également être cultivé dans les régions sèches de Madagascar, mais en faible quantité. L'harpagophytum fait partie des plantes les plus précieuses utilisées en phytothérapie et reste très convoitée par les laboratoires pharmaceutiques, mais est également menacée d'extinction.

Afin d'assurer la pérennité de l'harpagophytum face à l'importance de la demande mondiale, le gouvernement des principaux pays producteurs dont la Namibie, le Botswana et l'Afrique du Sud ont instauré des politiques d'encadrement diverses par la mise en place de cahiers de charges précis.

Une charte et un quota sont aujourd'hui imposés dans la culture et la cueillette afin d'éviter la disparition de l'harpagophytum.